Recherche et Développement

Nous participons actuellement à divers projets de R&D, en lien avec la Topographie, avec différentes universités espagnoles

APLITOP dispose d'un personnel hautement spécialisé et d'une propre technologie qui lui permettent d'entreprendre des projets d'une grande complexité technique avec rigueur et efficacité. L'entreprise participe actuellement à divers projets de R&D rattachés à la Topographie avec quelques universités espagnoles, ainsi que des entreprises de construction.

Ci-dessous, nous vous présentons un échantillon de projets réalisés :


Projets avec financement public



Projets avec financement propre



Universités

APLITOP collabore avec différentes universités pour la réalisation de différents projets de recherche.


Projets avec financement public


ROAD-BIM: Conception et développement de la technologie BIM pour la validation et la gestion de projets de construction de routes, de leur exploitation et la gestion de la sécurité de ces infrastructures routières

Le projet Conception et développement de la technologie BIM pour la validation et la gestion de projets de construction de routes, de leur exploitation et la gestion de la sécurité de ces infrastructures routières (ROAD-BIM) a pour objectif général d’atteindre un développement plus efficace des projets de construction routière tout au long de leur vie grâce à l’application de la technologie BIM dans les processus de gestion des informations requises pour leur mise en œuvre.

Cet objectif sera atteint grâce à la conception, au développement et à la validation de diverses applications informatiques spécifiques par leur utilisation dans les différentes étapes du cycle de vie des routes (conception, construction et exploitation), profitant du potentiel et des possibilités offertes par la technologie BIM, parvenant ainsi à une gestion plus efficace des informations nécessaires au développement de ce type de projets.

AUTO-BIM: Nouvelle technologie de saisie de données dans des environnements internes et de traitement des algorithmes d’intégration BIM

Le projet AUTO-BIM a pour objectif principal la création et la validation d’une méthodologie pour l’acquisition, le traitement et la gestion des données spatiales sans couverture GNSS à l’intérieur, de manière à ce qu’elles puissent être intégrées dans les modèles de données normalisés qui sont couramment utilisés dans les environnements professionnels, tels que l’architecture, l’ingénierie et autres.

La proposition se concentrera principalement sur la création et la validation de la méthodologie sur la scène de l’environnement du tracé et le contrôle de la qualité des unités d’œuvre de la construction.

AUTO-BIM présente une proposition qui combine le développement d’un nouveau système robotique autonome pour l’acquisition de données géo-spatiales de haute précision (géométrie et image) dans des espaces intérieurs, visant un usage professionnel dans des activités telles que le traçage et le contrôle de la qualité des travaux de construction, combinée avec des algorithmes de traitement automatique de l’information géo-spatiale pour son interopérabilité avec le logiciel BIM.

Le développement du projet AUTO-BIM offrira comme résultat final un prototype de système robotisé qui, sous une forme hautement automatisée, sera capable d’acquérir et de gérer des données spatiales sans couverture GNSS à l’intérieur, et de les transformer pour les intégrer dans des modèles d’information normalisés de type BIM.

Ce projet est développé avec la coopération économique du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER), par le biais du « Programme Opérationnel pour une Croissance Intelligente 2014-2020 » et le Ministère de l’Economie et la Compétitivité, à travers du Centre pour le Développement Technologique Industriel (CDTI).

PANDORA: Réalité virtuelle et augmentée appliquée aux projets de construction

Le projet PANDORA développera de nouvelles solutions technologiques facilitant la réalisation de multiples applications dans le cycle de vie des différents cas de figure des projets d’infrastructures, qui permettront d’améliorer aussi bien l’obtention de l’information que son exploitation, sa représentation et son interprétation.

Ainsi, nous proposons le développement d’une solution basée sur la technologie LiDAR et une vision haute résolution à partir de caméras HA à 360 ° qui permettent d’obtenir des informations à haute valeur ajoutée dans des environnements sans signal GNSS (tunnels…), intégrées dans une plate-forme capable d’être hébergée dans des véhicules aériens sans pilote (drones) et au sol (UGV, tous terrains…).

Pour cela, nous devons développer un système avancé de navigation pour les intérieurs qui utilisera le même système de capteur qui constitue la charge utile pour le positionnement et la navigation dans ces environnements.

En ce qui concerne l’interprétation de l’information, nous proposons le développement de logiciels basés sur la réalité virtuelle et la réalité augmentée, qui permettront aussi bien le contrôle lointain des ouvrages que la gestion in situ de l’ouvrage en question.

Ce projet est développé avec la coopération économique du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER), par le biais du « Programme Opérationnel pour une Croissance Intelligente 2014-2020 » et le Ministère de l’Economie et la Compétitivité, à travers le Centre pour le Développement Technologique Industriel (CDTI).

Développement d’applications informatiques pour la définition géométrique d’extérieurs basées sur des techniques de numérisation 3D et de photogrammétrie numérique

APLITOP a lancé un nouveau projet de Recherche & Développement dénommé « Développement d’applications informatiques pour la définition géométrique d’extérieurs basées sur des techniques de numérisation 3D et de photogrammétrie numérique ».

La numérisation en moyen format est un système de plus en plus utilisé dans des travaux publics en lieu et place d'études complexes de topographie. Ce système apporte des avantages multiples, puisqu'il procure un plus grand volume de données, avec plus de précision et dans un moindre temps. Les logiciels employés révèlent les défauts que le rendu de la visualisation par de grands nuages de points peut projeter. Ils n'offrent pas de méthodes avancées de filtrage et aucun n'arrive à résoudre le problème de la génération d'une maille de triangles cohérente et sans erreur.

L'objectif de ce projet est de créer une série d'applications informatiques qui permettent de réduire le temps d'édition manuelle pour créer les modèles tridimensionnels, au moyen de la combinaison des technologies de traitement de points avec laser, scanner et photogrammétrie terrestre. Le dernier objectif consiste à élaborer un outil informatique qui permette la représentation exacte de la surface scannée et le calcul de sections théoriques et réelles, et la comparaison entre les deux, en scènes extérieures.

Ce groupe dirigé par APLITOP est en partenariat avec l'entreprise de construction SACYR CONSTRUCIÓN SACRÉ et l'appui technique du Département d'Ingénierie du Terrain, Cartographique et Géophysique de l'Université Polytechnique de la Catalogne.

Ce projet dispose de subventions et de crédits du Centre pour le Développement Technologique Industriel (CDTI) du Ministère de l'Economie et de la Compétitivité, et du Fonds Technologique appartenant au Fonds Européen de Développement Régional.


Projets avec financement propre


Génération de modèles 3D à partir d’images aériennes prises par drones

Projet de recherche réalisé en collaboration avec l’Université d’Alcalá de Henares. L’objectif est la génération de nuages de points denses à partir de photographies prises par des drones.

Calcul des incertitudes de mesure des surfaces et volumes à partir du Modèle Numérique de Terrain

Projet de recherche réalisé entre l’Université d’Oviedo et APLITOP S.L. Ce projet portait sur les améliorations de l’application MDT-professionnelle quant à l’expression de l’incertitude et de l’adéquation de l’application TcpControl par rapport à l’enregistrement des signaux des capteurs de surveillance structurelle.

Surveillance de placement de blocs dans le Port de Mutriku

Une application a été développée pour suivre le placement de blocs de pierre dans un brise-lames du Port de Mutriku (Guipúzcoa). Pour cela, un GPS TOPCON Hiper Plus, équipé d'une radio Pacifique Crest, a été installé dans une grue articulée. L'application contrôle le récepteur GPS au moyen d'une communication Bluetooth, et permet à l'opérateur de contrôler le placement des blocs dans le brise-lames, bien qu'ils soient déjà submergés.

Construction d'un pont sur le Guadiana

Le projet consistait à contrôler les déformations durant le processus de construction d'un pont sur la rivière la Guadiana, au sein du projet de la route N-430 de Badajoz à Valence par Almansa.

Pour ce contrôle des déformations, une application informatique spécifique a été développée pour suivre le processus de placement des panneaux du pont sur ses piles, en générant des rapports sur les déformations produites dans celles-ci, et de plus, en réalisant le suivi du glissement du panneau dans sa direction correcte. Pour contrôler la position exacte de chaque poutre, 2 récepteurs GPS Trimble 5700 ont été placés sur chacune d'elles. De même, jusqu'à six prismes actifs placés à proximité des antennes ont été observés par deux stations totales robotisées Trimble.

Les déformations produites dans les piles ont été représentées au moyen d'un graphique escaladé entre la position actuelle et la théorique. Pour chacune des cornes de la pile, un autre graphique est dessiné avec les valeurs calculées par la prise en considération des propres déplacements de la pile. Enfin, pour la poutre qui est placée, un graphique est représenté en plan et en profil. Le programme réalise en permanence tous les contrôles prédéfinis, de façon à ce que l'opérateur alerte la Maîtrise d'œuvre dès que les valeurs affichées dépassent la norme indiquée.

Mise en place de la Digue flottante de Monaco

Le projet consistait à contrôler la procédure de mise en place du plus grand dock flottant du monde, structure en béton de plus de 350 mètres de long, destinée à l'agrandissement du port de Monaco. Sa construction a pris fin en juin 2002 dans la commune de Roque Sain (Cadix) par une UTE formée par les Dragages, FCC et l'ingénierie française BEC.

Pour cela, 14 points de contrôle ont été stratégiquement placés avec des mini-prismes, qui étaient observés par deux stations totales motorisées TOPCON GTS-801A connectées par rayon - modem à un PC, et contrôlées par une application qui suivait continuellement les points, en générant des rapports de déformation toutes les 30 minutes.

De plus, l'application affichait de façon continue à l'écran des graphiques en plan et en profil des déformations, ainsi que les déplacements maximaux longitudinaux et transversaux, les flèches et d'autres indicateurs. Un système d'alertes s'activait si l'un des indicateurs dépassait les seuils établis lors du projet. Ce système a permis de compléter avec assurance le processus délicat de mise en flottement de la pièce, en altérant les lests ou en arrêtant le processus quand c'était nécessaire.

Comment pouvons-nous vous aider?